Aller au contenu principal

Certification Magento 2 : comment se préparer à l’examen

Certification Magento 2

Magento propose, comme beaucoup d’autres plate-formes et langages, plusieurs degrés de certifications, permettant ainsi de mettre en avant et de valoriser ses compétences et son expertise sur les différentes versions de l’éditeur.

Même si cela était discutable pour Magento 1, les certifications Magento 2 ont grandement gagné en maturité et en intelligence, et garantissent désormais des acquis robustes pour ceux qui se seraient jetés à l’eau avec succès.
On vous propose aujourd’hui de passer en revue l’ensemble du panel disponible à date, et qui sait, peut être encourager et convaincre certains qui douteraient encore, aussi bien de l’intérêt, mais aussi du niveau requis de ces dernières.

Comprendre les différentes certifications Magento 1 VS Magento 2

Magento 1 disposait à l’époque de 4 certifications (ces dernières ne sont aujourd’hui plus disponible, future End-Of-Life de la version oblige) :

  • Developer : Cette certification était réservée aux développeurs qui avaient environ 1,5/2 ans d’expérience minimum sur la plate-forme. Les questions étaient basées sur la version communautaire (CE) de la solution.
  • Developer Plus : Certification qui couvrait quant à elle les aspects et fonctionnalités présents dans la version Enterprise de la solution (EE). Des sujets comme le ‘Full Page Cache’, la segmentation clients, la RMA mais aussi les indexeurs partiels et asynchrones pouvaient être abordés.
  • Front End Developer : Cette dernière, comme son nom l’indique, était réservée à la partie Front End de Magento, qu’il s’agisse des layouts, de la gestion et usage des blocs, du JavaScript, ou encore de notions purement liées au HTML.
  • Solution Specialist : Enfin, cette dernière avait pour but de couvrir des aspects moins techniques mais plus fonctionnels et orientés business, permettant ainsi de démontrer une connaissance et un bon usage au sens administration/webmastering des différentes fonctionnalités présentes, aussi bien sur la version Community qu’Enterprise. Cette certification était la seule à ne pas être réservée exclusivement à des techniciens.

La version 2 de Magento s’étant étoffée, l’offre en certifications est désormais également plus vaste. On dénombre à ce jour pas moins de 7 certifications différentes :

  • Associate Developer : C’est le premier niveau de validation pour les développeurs, et qui n’existait pas dans le passé. Cette certification permet en effet de rapidement pouvoir être passée, sans attendre d’avoir plusieurs années d’expérience dans la réalisation de projets Magento 2.
    Elle n’en est pas moins dénuée de sens ou d’intérêt, le support de révision ainsi que le scope des questions étant le même que pour la ‘Professional Developer’, tout en étant plus abordable.Honnêtement, elle pourrait se situer pratiquement au même niveau que la certification ‘Developer’ de Magento 1.
  • Professional Developer : On pourrait croire au niveau du nom et des pré-requis de l’éditeur que cette certification serait l’équivalent de la ‘Developer’ de Magento 1, mais elle est en réalité plus poussée et plus complexe à obtenir. En effet, il n’est plus question ici de réciter du par coeur sur des connaissances théoriques brutes, mais bien de démontrer la connaissance des bonnes pratiques, et surtout de leur bon usage. Il n’est en effet pas rare de tomber sur des questions ou l’ensemble des réponses sont correctes, mais dont le niveau de qualité de réalisation et de maintenabilité varie. Il faudra ainsi toujours garder une vision pragmatique au moment de répondre, rendant l’exercice plus délicat mais également bien plus challengeant et pertinent.
  • Professional Developer Plus : C’est l’équivalent de la Developer Plus, mais idem, relativement plus compliqué dans l’ensemble, et touchant exclusivement à la version Commerce (équivalent de l’Enterprise en M1)
  • Professional Front End Developer : Certification relative à la partie Front End exclusivement, comme sa prédécesseure, avec un scope assez vaste, comme le déploiement des assets, la customisation JavaScript en jQuery, Knockout.js et RequireJS, la compilation LESS/CSS, la gestion du cache, en plus des traditionnelles questions autour des layouts XML et du templating.
  • Professional JavaScript Developer : Certification purement JavaScript, pour laquelle les technologies autour de ce langage et leur exploitation dans Magento sont passées au peigne fin.
  • Professional Cloud Developer : On s’oriente ici clairement sur les aspects devops liés à l’offre hosting Cloud proposée par Magento, en version Commerce. Installation, déploiement, debug, administration et configuration seront ici abordés.
  • Solution Specialist : Certification similaire à son équipent en Magento 1.

Question prix, les certifications sont toutes affichées à un prix de 260$, sauf pour la certification Associate Developer, réduite à 195$.

Enfin, pour les plus téméraires, il sera possible d’obtenir un badge spécial nommé ‘Full Stack’, en guise de reconnaissance, avec en prime, une petite dédicace sur une page dédiée sur le site de la maison mère, la classe !

Pour résumer, les certifications Magento 2 se sont donc professionnalisées et endurcies, ce qui leur confère une légitimité bien plus importante, notamment dans le choix d’un profil, d’une équipe, et/ou d’une agence.
Enfin, et même si l’obtention de ces dernières est plus délicate qu’à l’époque, avec une pratique et une préparation adaptées, pas de quoi paniquer !

Comment se préparer à passer une certification Magento

Tout d’abord, il faut bien évidemment choisir la ou les certifications pour lesquelles le niveau d’expérience est adapté au vôtre, voire même avec une petite marge de sécurité sur l’aspect ‘temps passé sur la plate-forme’. Par exemple, même avec des profils senior, il n’est pas rare de constater des échecs sur la certification Developer Plus, tant le niveau est fin et rigoureux (lire l’article de Andreas von Studnitz). Pas de complexe à avoir donc, le tout étant d’être cohérent et pragmatique, afin d’éviter un échec toujours difficile à encaisser.

Concernant les supports, SwiftOtter Solutions propose des guides de révision par certification vraiment très complets. Anciennement gratuit, il est fortement recommandé d’investir un peu plus, cela permettant de vraiment faire le tour de l’ensemble des pré-requis nécessaires pour passer sereinement l’examen. Dans l’offre payante, nous trouvons également la mise à disposition de QCM de tests, avec différents pools de questions (7 questions sont néanmoins gratuites, pour se faire une brève idée), ce qui permet d’identifier rapidement les sujets à creuser d’avantage.

Enfin, on ne peut que conseiller également les excellentes ressources de la communauté suivantes :

Afin de préparer au mieux l’examen, et avoir suffisamment de temps pour bien parcourir et digérer l’ensemble des informations, un minimum de deux jours est requis.

Certification Magento : quel format d’examen?

L’épreuve se présente sous la forme d’un QCM, composé de 60 questions, pour un temps de 90 minutes, le tout dans la langue de Shakespeare.
En fonction de la certification choisie, le pourcentage de bonnes réponses à atteindre pour l’obtention varie entre 62% et 68%.
La version de Magento varie également, entre la 2.2 et la 2.3 à date, aussi bien en déclinaison Open Source qu’en Commerce, voir Commerce Cloud. Rendez-vous sur l’annuaire officiel des certifications pour plus de détails.

L’épreuve se fait dans des centres d’examens agréés, mais peut également se faire à distance, à condition d’avoir le matériel et les conditions nécessaires. L’article suivant explique le détail des pré-requis pour un passage dans de telles conditions, ce qui peut, parfois, faciliter les passages, et surtout rassurer les candidats, qui seraient dans un environnement familier.

Pendant l’examen

Tout d’abord, et même si cela peut paraître évident, bien lire la question ainsi que les différentes réponses proposées, plusieurs fois si nécessaire, afin d’être certain de la bonne compréhension et du contexte. 90 minutes pour 60 questions, qui ne sont pas toutes des questions pièges non plus, ça reste raisonnable, alors relax !

Si toutefois, des questions venaient à soulever des doutes, ne pas hésiter à marquer ces dernières pour une prochaine relecture. En effet, il est tout à fait possible de repasser en revue les questions mises de côté, et ce, quand bon vous semble pendant l’examen. Ne pas avoir peur d’abuser de cette fonctionnalité, car en cas de doute, revenir sur une question quelques minutes plus tard, ou en toute fin, s’avère souvent bénéfique.

Comme évoqué un préalable dans cet article, toujours orienter ses réponses dans le sens de la meilleure bonne pratique envisageable, surtout lorsque plusieurs réponses, voir toutes, vous paraissent correctes. Enfin, si jamais vous viendriez à sécher complètement, enchaînez, quitte à arbitrer en toute fin.

Une fois l’ensemble des questions validées, vous ne serez plus qu’à un clic du verdict, le résultat étant affiché instantanément en fin d’épreuve, PASS or FAILED, avec le détail en % par sections. En cas de FAILED, Magento propose un bon de remise de 20% afin de repasser l’examen selon différents délais. Ce n’est certes pas grand chose, mais ça reste bon à savoir.

Feedback

Avec plus de 8 ans d’expérience sur Magento, et étant déjà certifié ‘Developer’ M1, je dois dire que l’exercice, pour la certification Professional Developer M2, a été plus difficile qu’attendu. Au bout des 5 premières questions, mon sentiment était qu’il serait très difficile de l’obtenir, tant les questions semblaient complexes.
Néanmoins, l’ordre des questions étant totalement aléatoire, j’ai pu tomber ensuite sur des questions plus abordables, qui m’ont permis de gagner à nouveau de la confiance, et c’est ainsi qu’au final, PASS s’afficha en fin d’épreuve :).

Je ne peux que vivement conseiller à ceux qui seraient encore hésitants de se lancer, tant l’exercice permet de gagner en maturité technique, et d’apprendre une multitude de choses sur la plate-forme.

Par Antoine Kociuba, Responsable Fabrication / Direction Technique

Vous souhaitez rejoindre une équipe d’experts Magento ? Kaliop Digital Commerce recrute. Découvrez nos postes à pourvoir.

Martin Meunier - Business Developer Kaliop Digital Commerce